Nouvelles

  • Élection au poste de Représentant invalidité et CNESST

    Résultat du vote élection du 28 juin 2021

    Farshad Alevi                   28 votes    12,5%

    Ouahiba Harchaoui          23 votes    10,3%

    Marc Jetté                        43 votes    19,2%

    Benoit Pichette-Sarault    127 votes   56.7%      Élu 

    3 votes annulés  1.3%

    224 membres ont votés

    Merci de votre intérêts aux candidats!

    Pierre-Étienne Laquerre  Directeur des élections

     

  • 40 ans de l’IRSST

    Ce texte fait partie du cahier spécial 40 ans de l’IRSST

    C’est en 1980, après que le premier ministre du Québec René Lévesque a fait de la santé et de la sécurité du travail une question prioritaire, que l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) a été fondé. Premier centre de recherche sur ce sujet au Canada, il a été créé grâce à une collaboration des milieux syndical et patronal.

    « L’économie qui prétendrait encore faire passer l’homme après les machines serait vouée à l’échec. » Cette citation de René Lévesque prononcée lors de son discours inaugural de la nouvelle session de l’Assemblée nationale en 1977 inspire encore aujourd’hui Manuelle Oudar, présidente et cheffe de direction de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST). « Il avait été visionnaire », affirme-t-elle.

     

    René Lévesque avait confié ce dossier à Pierre Marois, ministre d’État au Développement social, qui a déposé en 1978 le livre blanc Politique québécoise de la santé et de la sécurité des travailleurs. Un chapitre porte sur la recherche, décrite comme souvent indirectement liée à la santé ou à la sécurité des travailleurs et dont l’application des résultats était aléatoire et irrégulière. Le projet de loi sur la santé et la sécurité au travail est adopté l’année d’après et il s’ensuit la création de la CNESST.

    Lire la suite ›

Haut de la page  ›