Archives de l’auteur : admin

Vote sur la lettre d’entente 2020-09

Bonjour à tous, nous invitons tous nos membres à aller voter en grand nombres, sur la nouvelle lettre d’entente qui permettrait à un minimum de trois chauffeurs supplémentaires de garder leurs emplois pendent l’assignation d’été. Rendez-vous dans la section membre pour avoir accès aux documents et au vote. 

Merci!

Votre syndicat!

COVID-19 Mise à pied de 81 chauffeurs.

 

Bonjour à tous,

 Tel qu’annoncé lors de notre dernier communiqué, l’employeur a décidé d’offrir un niveau de service à la hauteur de 70% pour la période estivale. Depuis plus d’une semaine, nous sommes en discussion avec l’Employeur afin d’atténuer l’impact de cette offre de service sur le nombre de chauffeurs requis pour cette période.

Lors des premiers pourparlers entre nous et l’Employeur, il était question de procéder à 110 mises à pieds; au fil des discussions et des arguments apportés, nous en sommes maintenant rendus à 81 mises à pieds à ce jour.

Soyez assurés que votre exécutif syndical est totalement en désaccord que l’Employeur procède à des mises à pieds, quel que soit le nombre, dans le contexte actuel de la pandémie et que nous allons tout faire pour diminuer ce nombre. À cet effet, les discussions se poursuivent avec l’Employeur.

Malgré les défis que nous devons surmonter dans ces temps incertains, votre Syndicat communiquera d’une façon adéquate et efficace prochainement pour vous soumettre les différents scénarios et/ou solutions pour avoir votre approbation.

 Solidairement,

 Votre Syndicat

 Pour voir la vidéo Facebook de Joël sur le sujet, cliquer ici!

 

COVID-19 Communiqué, nous avons une entente.

 

Bonjour à tous.

Comme nous vous le disions dans notre communiqué hier, les discussions se sont poursuivies avec l’employeur jusqu’à ce samedi 28 mars 2020. L’objectif pour nous est d’éviter toute mise-à-pied et de continuer à garantir la rémunération complète à tous nos membres, quelle que soit la baisse du service instaurée. Aujourd’hui, nous pouvons vous confirmer que nos objectifs, en acceptant d’entreprendre ces négociations, sont atteints et nous sommes arrivés à une entente qui correspond à nos attentes et exigences. Nous déplorons, malgré tout, la mise-à-pied possible de 18 employés temporaires du service de l’entretien qui ne sont pas protégés par cette entente. Les points à retenir sont les suivants :

  1. Le booking du printemps débute lundi 30 mars 2020 comme prévu mais se termine à la fin de semaine le dimanche 5 avril 2020
  2. Les chauffeurs seront appelés entre 5h00 et 25h00 à partir de lundi 30 mars 2020 pour faire leur choix d’assignation pour un booking spécial.
  3. Chaque chauffeur aura 10 minutes maximum pour faire son choix
  4. Les horaires proposés contiennent des journées de 4 ou 3 jours de travail.
  5. Le ou les 2 jours restants, les chauffeurs seront en disponibilité à la maison et seront quand même payés 8h par jour. Ils pourraient cependant être appelés à travailler et ne pourraient pas refuser de se présenter au travail.

Nous vous rappelons que le but de cette entente est de protéger la job de chacun de nous et que vue l’urgence et le contexte du Covid-19, vous comprendriez que nous ne pourrons vous soumettre, comme à l’habitude, cette entente dans une assemblée spéciale pour adoption.

Nous vous remercions pour votre solidarité et nous remercions également l’employeur d’avoir entendu nos préoccupations. A présent, nous en appelons à votre collaboration afin de vous rendre disponible pour le booking spécial.

À lire

20200328_78_CORONAVIRUS ETAT SITUATION 13

20200328_79_AFFECTATION SPECIALE COVID19

Pour lire l’entente signée, aller dans la section membre.

Merci à tous

Solidairement,

Votre syndicat, ce 28 mars 2020

 

COVID-19 réduction de service

Bonjour à tous,

En cette période de pandémie du covid-19, chacun de nous vit dans l’inquiétude grandissante de jour en jour au sujet de notre santé et de celle de nos familles mais aussi de notre travail. Depuis la sortie des bulletins 69 et 71, la crainte de se voir imposer une mise à pieds due à la baisse d’achalandage  envahit notre quotidien et augmente notre anxiété.

En effet, l’employeur a décidé de s’adapter à la baisse d’achalandage en diminuant le service offert à la population. Pour ce faire, des discussions ont été entamées depuis quelques jours avec l’employeur afin de procéder à une assignation spéciale.

A l’heure actuelle, plusieurs scénarios sont en discussion mais nous pouvons vous dire clairement que nous nous sommes fermement opposés à tout scénario comportant des mises à pieds ou une perte quelconque de rémunération de nos membres. Advenant le cas, nous exigerons l’application de la convention collective.

Par contre, dans le cas où le scénario sans mise à pieds et sans perte de rémunération est accepté par l’employeur, nous nous sommes engagés et nous vous demandons d’être prêts à collaborer avec nous et l’employeur pour mettre en branle cette assignation spéciale qui pourrait se faire dans un délai très court.

Nous vous tiendrons informés.

Solidairement,

Votre syndicat, ce vendredi 27 mars 2020

 

COVID-19 et l’aspect psychologique

 

Bonjour à tous,

Notre LOCAL 5910 est maintenant membre du conseil régional de la FTQ, grâce à cette affiliation, et en partenariat avec la STO, nous avons envoyé nos délégués sociaux en formation les 10-11 et 12 mars dernier. Ils sont maintenant prêts à vous rencontrer et ils sont à présent supportés par le CRFTQ dans leur rôle! N’hésitez pas à faire appel à eux si vous avez besoin d’une oreille attentive ou de conseils sur les ressources disponibles.

À ce propos, et en cette période difficile, voici un lien qui vous informera sur l’aide et les ressources qui sont maintenant à votre disposition.

https://ftq.qc.ca/covid-19-entraide-et-ressources/

Vous pouvez également suivre le CRFTQ sur Facebook.

https://www.facebook.com/FTQOutaouais/

Veuillez noter que vos délégués sociaux demeurent disponibles.

Mélanie Bouchard                 819-210-1918
Isabelle Chénier                    819-351-1582
Gilles Fauvelle                      819-351-0765
Norlan Vilchez                      819-500-0826

Éric Mongeon                       819-663-0607

COVID-19, Bulletin 049

 

Pour donner suite à la diffusion du bulletin # 049, nous tenons à préciser que c’est à la suite des demandes syndicales que l’embarquement se fera par la porte arrière et qu’il y aura installation de lignes rouges latérales au niveau des roues avant afin de limiter les contacts avec la clientèle.

Nous remercions la direction de la STO d’avoir pris en considération nos demandes afin d’assurer la santé et la sécurité des chauffeurs.                       

 

 

 

                                                                        Votre syndicat, ce 16 mars 2020                                                  

COVID-19

Bonjour à tous et à toutes,

Avec la situation actuelle concernant la propagation du COVID-19, nous vous avisons que nous travaillons en ce moment avec le SCFP et tous les autres principaux syndicats du transport urbain du Québec, afin d’unir nos efforts auprès des employeurs.

Dans les prochains jours, soyez assurés que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir dans le but de protéger au maximum nos membres en conscientisant l’employeur de la nécessité de déployer des mesures additionnelles.

Pour le moment et jusqu’à nouvel ordre, les derniers bulletins de l’employeur s’appliquent. Nous vous tiendrons informé des développements.

 

Communiqué

Bonjour à tous,
Vous avez tous lu les bulletins 35 et 37 affichés vendredi le 6 mars 2020 par l’employeur instaurant de nouvelles pratiques devant entrer en vigueur dès ce lundi 9 mars 2020.
Nous aimerions vous communiquer notre désaccord par rapport à ces 2 bulletins.
L’employeur nous a fait savoir son besoin d’inscrire le bon code d’absence au moment de l’appel pour maladie mais nous estimons que le fait de remplir la feuille rose prévue à l’annexe S de notre convention collective lors du retour au travail après une absence pour cause de maladie suffit à satisfaire au besoin d’information auquel l’employeur peut s’attendre. Nous poursuivons cependant les discussions avec l’employeur pour en arriver à une entente.
Quant au bulletin 37 concernant l’impact du cumule des congés autorisés sans solde sur la rémunération des vacances, notre position est que rien dans la convention collective ne permet cette conséquence. L’employeur nous reviendra dans les heures ou jours à venir sur leur position définitive.

Solidairement,
Votre syndicat

20 septembre 2019 – Rencontre négo exploitation (chauffeurs)

La rencontre de négo du 20 septembre s’est très bien déroulée. Les résultats sont satisfaisants.

Voici les articles que nous avons négociés:

  • Annexe V, banque de temps compensé pour les chauffeurs. Nous avons obtenu une augmentation du nombre d’heures que nous pourrons accumuler. Nous allons donc passer de 60 à 100 heures. Également, autre bonne nouvelle, l’annexe n’est plus un projet pilote et fait maintenant partie intégrante de la convention . Notez qu’avec ces nouveaux textes, les chauffeurs pourront transférer 50 heures pour l’année suivante. Si le chauffeur a plus de 50 heures à la fin de l’année, il se fera payé le surplus dans la troisième semaine de janvier.
  • 14.03 e) et 16. Nous avons longuement échangé sur ces deux articles et en voici la conclusion. L’article 14.03 e), travail lors d’événements spéciaux, sera biffé et nous avons convenu de nouveaux textes pour l’article 16, nolisé. Donc, les montgolfières, les grands feux… tous ces événements seront considérés comme des nolisés. Notez que lorsque des nolisés seront nécessaires, trois nolisés maximum pourront-être octroyés aux chauffeurs réserves et que tous les autres nolisés devront être affichés et octroyés en temps supplémentaire au moins 48 heures avant l’événement. D’autres détails un peu moins importants ont été négociés concernant les nolisés.
  • 13.01 h). Nous avons tout simplement retiré le mot «ouvrable» de cet article, car un chauffeur qui a droit à 5 jours pour son mariage a le droit à ces 5 jours même s’il travaille une journée de fin de semaine.

Modifications au code Canadien du travail

*Bulletin #179

Voici une mise au point en lien avec les modifications des lois et la publication du bulletin #179.

Tout d’abord, sachez que votre exécutif syndical travaille sur ce dossier depuis environ deux semaines. Nous avons été informés des modifications apportées au Code canadien à la suite d’un courriel que l’employeur nous a fait parvenir le 14 août dernier. En fait, dans ce courriel, la STO demandait à Emploi et Développement social Canada de lui donner une exemption à ces nouvelles lois, notamment pour la pause obligatoire de 30 minutes par période de 5 heures de travail consécutives.

Le 16 août, j’ai envoyé une lettre à Emploi et Développement social Canada pour expliquer que la STO n’avait aucune raison valable d’être exemptée. Suite à ma lettre, j’ai été convoqué à une rencontre le 22 août devant les représentants de la ministre du Travail. À cette rencontre, une centaine de personnes étaient présentes, dont plusieurs syndicats (Unifor, SCFP, La Guilde, Teamsters… à noter que l’ATU n’y était pas, à part Joël Paul et moi-même), ainsi que plusieurs représentants patronaux.

Lors de la rencontre, plusieurs documents ont été remis. L’un d’eux était un tableau dans lequel y figuraient plusieurs métiers qui seraient probablement exemptés de ces lois. Joël et moi avons constaté que le métier de chauffeur d’autobus urbain figurait parmi ce tableau d’exemption. Je ne vous cacherai pas que cela nous a extrêmement frustrés et déçus. J’ai pris parole à un certain moment donné lors de la rencontre pour expliquer à quel point il était insensé d’inclure dans ces exemptions le métier de chauffeur d’autobus. Les représentants de la ministre ont semblé très réceptifs à mes commentaires.

La rencontre s’est conclue dans la controverse et une représentante de la ministre nous a demandé de communiquer avec elle par courriel pour obtenir une rencontre en privée. Ce que j’ai fait dès le lendemain. Malheureusement, et cela malgré un deuxième courriel envoyé cette semaine, je n’ai pas reçu de réponse de sa part.

Ceci étant dit et malgré la publication du bulletin #179, voici les grandes lignes de la position de votre syndicat dans ce dossier :

-Présentement, malgré la demande d’exemption faite par la STO, nous sommes d’avis que les nouvelles lois qui entrent en vigueur le 1er septembre doivent être mises en application par la STO.

-Nous sommes donc en désaccord avec le bulletin #179 et allons prendre les mesures nécessaires (légales), pour tenter de convaincre l’employeur d’appliquer ces lois immédiatement.

-En ce sens, nous jugeons que le «booking chauffeur» qui est en branle présentement et certains horaires à l’entretien ne sont pas légaux et ne respectent pas certaines dispositions de la nouvelle loi. Je vais d’ailleurs envoyer une lettre à l’employeur aujourd’hui pour leur exprimer notre position et leur demander de se conformer à la loi.

En conclusion, la STO n’a toujours pas reçu d’exemption officielle et doit se conformer aux lois, et ce, malgré tout ce qui a été exprimé et échangé lors de la rencontre du 22 août dernier.

Nous vous tenons au courant de la suite des choses!

Guy Gosselin, président