5 juin 2019 – Rencontre de négo exploitation et entretien

Les échanges ont été quand même longs, parfois ardus, mais le résultat à été concluant et le climat fut agréable à la table de négo.

Voici les points qui ont été négociés:

  • Concernant l’article sur les jours de fêtes chômés et payés, nous voulions absolument corriger une situation qui était à nos yeux insensées. En fait, avec les textes actuels de la convention collective, lorsqu’un de nos membres travaille une journée fériée, mais qui s’absente pour maladie le jour de travail planifié à son horaire régulier précédent ou suivant le férié, sans présenter de billet médical, perd son 8h de férié payé, mais est tout de même payé à temps et demi. Nous avons obtenu ce que nous voulions, donc dès qu’un de nos membres travaille lors d’une journée fériée, il sera payé à temps et demi en plus de recevoir son 8h pour le férié et cela dans tout les cas… BONNE NOUVELLE!
  •  À la demande de l’employeur, nous avons modifié l’annexe sur le comité opérationnel à l’exploitation. En gros, étant donné que le comité «réseau» a été inefficace, nous avons accepté de diminuer les heures de relèves payé par l’employeur. Par contre, nous avons ajouté aux textes de cet article, l’obligation à l’employeur de soumettre un compte rendu à la partie syndicale maximum 2 jours ouvrable après la dernière rencontre du comité opérationnel.
  • Article 13 qui comporte les congés sociaux, nous n’avons pas convenu de nouveaux textes, par contre nous nous sommes entendu sur l’application de ceux-ci. Voici sur quoi nous nous sommes entendu… Un employé peut prendre les journées prévues à l’article 13 en lien avec un des événements prévu à 13.01 f) ex.: funéraille, enterrement, service religieux… ou lors du décès. Exemple concret: Décès de votre père, même si les funérailles ont lieu 6 mois plus tard, vous allez pouvoir prendre vos 4 journées au moment des funérailles. Notez que nous avions présentement un litige avec l’employeur sur l’application de cet article et avec cet entente d’application, nous ne devrions plus revivre ce litige.

*La prochaine rencontre de négo est prévue le 17 juin prochain et concernera l’entretien. 

 

Haut de la page  ›